Un passage définitif à l’électrique ? Ce qui nous attend avec la fin du nucléaire en 2025

Sortir du nucléaire en 2025, c’est demain ! En sommes-nous capables ? Et avec quelles conséquences ? Leader dans le secteur des énergies renouvelables, la société Autono’Home vous explique les implications techniques, économiques et climatiques.

Techniquement compliqué de se passer du nucléaire 

Il ne faut pas être une lumière pour s’en rendre compte, la Belgique est encore très dépendante du nucléaire pour ses besoins électriques. Nous avons 7 réacteurs : quatre en Flandre (Doel) et trois en Wallonie (Tihange). En 2003, il a été décidé de sortir du nucléaire pour l’année 2025. Or, près de 15 ans plus tard, en 2017, 50% de notre production électrique provenait encore du nucléaire. Et en 2021, le nucléaire et les énergies renouvelables couvraient 70% de nos besoins.

Des conséquences économiques et des pertes d’emploi

La fermeture des centrales nucléaires va naturellement causer des pertes d’emploi. Et de façon plus générale, il est attendu que l’électricité coûtera plus cher sans le nucléaire. D’une manière ou d’une autre, il faudra répondre à nos besoins et, par conséquent, construire des centrales au gaz, ce qui représente des coûts.

Se rapprocher de l’autonomie énergétique en Wallonie

En Wallonie, comme partout ailleurs en Europe, le défi est de taille. Les centres de recherches redoublent d’efforts pour trouver la parade. Se passer du nucléaire, oui, mais comment ? En consommant moins d’électricité et plus intelligemment : la produire et la stocker, mais ne plus la gaspiller. De nombreuses alternatives existent pour rendre votre maison autonome en énergie : l’autoproduction électrique est tout à fait possible en Belgique.

L’importance de produire son énergie via des solutions renouvelables

La sortie du nucléaire ne sera donc pas facile à gérer. Les solutions de masse prévues pour cela ne sont pas encore optimales. Mais à votre niveau, vous pouvez tout à fait vous en sortir au mieux grâce à diverses solutions. Nous pensons notamment : aux batteries de stockage au sel marin, aux panneaux photovoltaïques, à l’installation de chaudières à gaz ou à pellets pour la cogénération domestique, le stockage d’énergie dans l’eau chaude Les solutions sont nombreuses et bien réelles. Des maisons témoins à Namur en sont la preuve, l’autonomie énergétique est possible et pas si difficile qu’on ne le pense.

Autono’Home, un pionnier des énergies renouvelables

Basé au cœur de la Wallonie, la société Autono’Home propose des alternatives vertes pour mieux vivre la transition énergétique suite à sortir du nucléaire. N’hésitez pas à les contacter via ce formulaire pour rendre votre maison plus verte, plus autonome, avec des solutions fiables.


Avis des internautes

Réagir à la page : « Un passage définitif à l’électrique ? Ce qui nous attend avec la fin du nucléaire en 2025 » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire à l’aide du formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. Pour vous aider à vous forger une opinion, plusieurs outils sont à votre disposition : la cotation par étoile, le commentaire des internautes et les avis vérifiés. Partagez votre opinion avec l’ensemble des visiteurs de ce site : Ecrire un avis

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « Un passage définitif à l’électrique ? Ce qui nous attend avec la fin du nucléaire en 2025 » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

stars-1 stars-2 stars-3 stars-4 stars-5

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté les conditions d'utilisation du site web et de protection des données personnelles.